• Jardin de la Jaijsinia (Haute Savoie)

    Jardin de la Jaijsinia

    Créé en 1906 par Marie-Louise Cognacq-Jaÿ, fondatrice de La Samaritaine. Classé Jardin remarquable, il est scientifiquement géré par le Muséum national d’Histoire naturelle. 4 800 plantes de montagne réparties en 2 500 espèces. Fermé en période hivernale.

    Créé en 1906 par Marie Louise Cognac Jaÿ, fondatrice de La Samaritaine. Classé Jardin remarquable de France. 3km de promenade bucolique et romantique avec un dénivelé de 80m. 2700 plantes de montagne réparties en 2500 espèces.

    Le jardin est sculpté sur le flanc montagneux sud dominant le village. La Jaÿsinia s'étend sur 3,700 hectares, sur un terrain en forte pente (80 mètres de dénivelé). Il compte 2500 espèces de la flore de montagne provenant des cinq continents. Depuis 1936, il est sous la Direction scientifique du Muséum national d'Histoire naturelle (département des Jardins Botaniques et Zoologiques). Le jardin est doté d'un laboratoire ouvert aux scientifiques, qui abrite une collection de plantes de Savoie et des Alpes en herbiers. Jeux d'eau et de cascades, scènes arborées, ruines du château de la Tornalta (XIIème), chapelle (XVIIIème), 4800 plantes provenant du monde entier.

    Écrin de nature au cœur du patrimoine, le jardin « La Jaÿsinia » dans le village Haut Savoyard de Samoëns fait exception. Jardin botanique unique en son genre dans les Alpes, il ne regroupe pas moins de 2500 espèces de fleurs de montagne. A la fois lieu d'étude et véritable havre de paix où l'on vient se ressourcer, il constitue un passage obligé quand on vient séjourner à Samoëns.

    Un peu d'histoire...

    Le 1er juillet 1838 naquit une petite Septimontaine nommée Marie ­Louise Jaÿ dont le destin allait marquer le village et...la capitale ! A 15 ans, la jeune fille part tenter sa chance à Paris. C'est là-bas qu'elle rencontre Ernest Cognacq, qu'elle épousera par la suite. Ensemble, ils fondent « La Samaritaine ». Le succès est immédiat.

    A la tête d'une immense fortune, sans enfant, Marie ­Louise et Ernest consacrèrent la fin de leur vie aux bonnes œuvres et n'oublièrent jamais le village natal de Madame. C'est il y a 100 ans, en 1906, que Marie­Louise crée le jardin botanique de la Jaÿsinia.

    Plus que le simple témoignage de son attachement à son village, la Jaÿsinia est un lieu unique, sculpté sur le flanc montagneux sud dominant le village de Samoëns.

    La promenade dans le jardin, exposé plein sud, est extrêmement bucolique. Le petit sentier serpentant dans la montagne vous amène, entre cascades et jeux d'eau, jusqu'aux ruines du château de la Tornalta (XIIe siècle) et à une chapelle du XIIIe siècle.

    Plus vous monterez, plus la vue sur le bourg s'ouvrira à vous. Une balade digne des plus beaux tableaux des paysagistes romantiques. En plus du panorama magnifique, ce sont les milliers d'essences de plantes et de fleurs qui vous raviront les sens.

     

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 3 Juillet à 16:01

    belles photos

    merci

     

    2
    Lundi 3 Juillet à 16:38

    kikou la voyageuse 

    J'adore les jardins, c'est gentil de partager avec nous tes belles photos

    Bisous doux

      • Lundi 3 Juillet à 19:59

        Avec grand plaisir.

        Ce jardin est vraiment très beau.

        Bisous

    3
    Mardi 4 Juillet à 13:22

    Bonjour Danoucha

    Quel beau jardin , propice aux longues balades .

    Je te souhaite une agréable journée.

    Gros bisous

    4
    Oihana
    Lundi 10 Juillet à 13:26

    Merci Sissi!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :